De la psychanalyse – partie 3

La psychanalyse n’est pas une fin en soi. C’est un outil. Qui a été galvaudé. Même par les psys.

Aujourd’hui, on en est beaucoup revenu à cause des excès, de toutes ces interprétations alambiquées. Beaucoup de psys se sont perdus dans la forme et ont oublié le fond, le Sujet peut-être même. Je ne sais pas.

J’aime la psychanalyse. J’ai mes idées. Je me trompe peut-être.

Alors, je suis allée lire Onfray, « le crépuscule d’une idole, l’affabulation freudienne. » Le livre qui descend la psychanalyse. Fort intéressant.
Si j’ai bien compris mais je n’ai peut-être pas bien compris, ce n’est pas Freud qui a inventé la psychanalyse mais des philosophes selon Onfray. Freud a piqué ses idées à Nietzche et d’autres philosophes. Il me semble qu’il dit ça à un moment.
Admettons ! Et alors ? C’est un courant de pensées qui a pris corps à cette époque, c’était dans l’air du temps et sans doute et c’est même certain, Freud s’en est saisi. A-t-il dépossédé Nietzche ou un autre philosophe ? Est-ce si important ? C’est bien Freud qui a écrit ses livres, non ? Onfray reproche le côté non scientifique de la psychanalyse. Ça, c’est un courant très, très fort aujourd’hui : il faut tout démontrer, tout normer sinon on n’a pas droit au chapitre, on n’est pas du côté de la science. Il faut tout cadrer, tout border, tout borner. Il faut absolument pouvoir tout mettre dans des cases, tout et tout le monde dans des cases. C’est tellement rassurant. L’uniformité à tout prix. J’avoue que ça, ça me fait très, très peur.

Je me souviens d’une anecdote : en 1989, j’avais écrit une histoire pour enfants, moi, l’orthophoniste et une amie qui était aux Beaux-Arts, en section communication, l’avait illustrée et présentée avant son examen final. C’était l’histoire d’un enfant perdu dans un magasin de jouets, seul et qui rencontrait un loup en peluche qui avait un sigmatisme interdental. Bah oui, je suis orthophoniste, tout de même ! Ses professeurs lui avaient demandé de démontrer scientifiquement le bien-fondé de l’histoire. ???? Je leur avais demandé si eux arrivaient à démontrer scientifiquement la communication. Ça les a énervés.

Revenons à Onfray et au côté non scientifique de la psychanalyse. Je pense que la psychanalyse est d’ailleurs comme il le dit lui-même un sous-groupe de la philosophie ; ce n’est pas pour rien si on l’étudie en terminale, en philo d’ailleurs. Je suis allée chercher : la philosophie est-elle une science ? A priori, oui, elle fait partie des sciences humaines. Peut-on démontrer scientifiquement la philosophie ? Je ne crois pas. En philosophie, on développe des concepts, on analyse des phénomènes, des événements, des courants etc. On pense. Et heureusement que les philosophes existent parce qu’eux aussi, ils bordent, ils cadrent, sans chiffre, sans écart type, sans courbe. A tort ou à raison. On n’est pas obligé d’être d’accord avec eux.

Bref.

Dans son livre, Onfray démonte Freud, il démonte le complexe d’Œdipe disant que c’était une invention, que ça n’existait pas. Soit.
Il raconte qu’il a fait comme tout le monde, il a découvert la psychanalyse en philo en terminal, qu’il l’avait adorée. Il me semble qu’il a dit qu’il avait beaucoup aimé Freud et sa théorie, qu’il s’y était beaucoup intéressé.
Et voilà que des années plus tard, il a eu besoin d’écrire un livre pour vomir Freud. Oui, il le vomit ; sa haine transparaît. A part ça, le complexe d’Œdipe n’existe pas. Ça m’a beaucoup fait rire et j’ai abandonné la lecture de son livre.

La haine, ce n’est jamais bon.

Quelques années plus tard, il y a un film documentaire sur l’autisme qui est sorti. Enfin, oui sur l’autisme mais surtout pour casser du psychanalyste.

Alors, je comprends tout à fait que la psychanalyse n’a pas forcément sa place auprès de l’autisme mais j’en reparlerai un peu plus tard et je développerai.

J’ai regardé ce film. Au bout de dix minutes, à peine, j’avais envie d’éteindre. Jak m’a dit : écoute, il pleut dehors, on est en vacances, tu ne peux pas sortir, fais un effort, regarde jusqu’au bout. J’ai regardé jusqu’au bout.

Je ne sais pas pourquoi le réalisateur ou la réalisatrice, je ne sais plus son nom, je suis désolée, a autant de haine pour les psychanalystes. Quelle mauvaise rencontre a-t-il ou a-t-elle faite avec la psychanalyse ? Ce film est un réquisitoire contre la psychanalyse ; des psychanalystes, un chef de service, je crois même se sont laissé interviewer et se sont fait avoir, ont porté plainte et ont perdu leur procès. Il est vrai qu’ils racontent pas mal de conneries totalement sorties d’un contexte dont on ne sait rien. Il est vrai qu’ils font tous fous. J’avoue.

Un réquisitoire contre la psychanalyse, pourquoi faire ? Elle était déjà moribonde. C’est intéressant, oui, pourquoi ce besoin de la déglinguer alors qu’elle est déjà déglinguée ? Il est dit je crois dans ce documentaire que la pédopsychiatrie en France est majoritairement psychanalytique. Ah bon ?!! Jusqu’à l’année dernière, j’étais en pédopsychiatrie, dans un service qui était très, très psychanalyse dans les années 80 et qui est maintenant complètement dans le comportementalisme et les neurosciences. Et ce n’est pas un service isolé, c’est comme ça, partout en France, c’est une politique de santé. Je ne dis pas que ce n’est pas bien. Je dis que la psychanalyse, c’est terminé en pédopsychiatrie, majoritairement.

Cela étant dit, je suis d’accord, la France a énormément de retard en matière de soins pour les autistes (comme dans tant d’autres choses encore). Et je suis d’accord, je le répète, la psychanalyse n’a pas forcément sa place pour aider un autiste. En tout cas, la psychanalyse et rien d’autres autour est une aberration. Aujourd’hui, ça n’existe plus. Enfin, j’espère.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s