Dédicace à la Galerne

Hier, samedi, 10 octobre 2020, je dédicaçais mon livre « Mémoires de Guerre » à la Galerne, la grande librairie du Havre. J’ai toujours voulu écrire. D’ailleurs, j’ai presque toujours écrit. C’est ma vie.Franchir le pas, oser proposer ses écrits à des lecteurs, c’est une démarche hyper-difficile. Enfin pour moi, en tout cas.Voilà, je me suis lancée. En autoédition, certes, mais tout de même. A moi de me débrouiller pour la promotion. C’est sympa aussi parce que ça m’oblige à aller vers les autres. Donc, hier, séance de dédicaces à la Galerne. Aïe ! Ca fout les j’tons ! Je n’ai pas la mémoire des prénoms, je vais me planter. Peut-être que mes dédicaces n’auront ni queue, ni tête, je ne saurai pas quoi dire. Et peut-être que je ferai des fautes !Le matin, je me suis acharnée sur les trucs basiques du quotidien. Enfin, au ralenti, l’acharnement.Le midi, Jak m’a demandé si c’était un midi où je déjeunais ou si je jeûnais. Je lui ai dit que c’était plus prudent que je mange des fois que je fasse une hypoglycémie (je ne fais jamais d’hypoglycémie !!!). Jak se propose de descendre avec moi, il doit passer à la papeterie afin d’acheter des stylos et feutres pour une intervention qu’il doit faire. Et me rejoindre après. Je lui dis d’acheter un carnet, comme ça, il pourra crobarder les gens. La conversation du repas a tourné autour : alors, tu descends à pied ou en voiture ? Bah, le souci, c’est que je veux mettre des talons, alors dans les marches….Tu n’as qu’à mettre des chaussures à talons plats pour descendre les marches et ranger tes chaussures à talons dans un sac puis tu feras l’échange en arrivant à la Galerne.C’est ça, je vais m’encombrer ! On peut descendre en voiture, la garer dans un endroit gratuit et faire le reste à pied, en ville.C’est idiot, autant partir d’ici !Pffff, il a raison.J’ai fait une sieste de 5mn ou plutôt j’ai toupiné sur mon canapé. Puis je suis allée me maquiller. Et j’ai pété ma mine d’eye-liner ! Outch ! Ca démarrait mal. On est parti. Jak, avec ses grandes pattes et moi, avec mes petites pattes et mes talons. J’ai pas mal pédalé derrière. Ca a été un peu difficile dans les marches, j’ai beaucoup perdu de vitesse.Bah alors, qu’est-ce tu fais ?Nonmè, suis un peu astigmate alors les lignes des marches, ça me perturbe.Tiens-toi à la rampe !C’est ça ! Pour choper le Covid !Après il a fallu traverser la grande rue Lafaurie. J’ai appuyé sur le bouton « piétons » pour arrêter les voitures. 3 voitures de chaque côté ont été obligées de s’arrêter. J’aurais attendu qu’elles passent, on pouvait traverser après tranquillement.Jak m’a dit que j’exagérais. Puis il m’a dit : remarque, c’est ta journée, profite !!!!!Je suis arrivée seule à la Galerne, en avance. Je suis allée chercher l’endroit où j’allais dédicacer puis je me suis souvenue que Doriane m’avait dit qu’il y avait une grande affiche de moi parmi d’autres auteurs, à la caisse. Alors, je suis allée prendre une photo. Puis Olivier Bouteiller, celui qui gère la com, les auteurs est venu vers moi et m’a proposé un café. Les amis ont commencé à arriver, déjà.Je suis allée m’installer à ma petite table, dans le fond ; la même, le même endroit où s’est assis Michel Bussi, le 24 septembre.J’ai sorti ma trousse de bonne élève, mon stylo à paillette (offert par ma copine Nathalie) assorti à mon masque (acheté chez #secretbeaute) et mes émoticônes en tampon. Oui, j’ai des tampons émoticônes pour rigoler parce qu’il faut rigoler. Jak est arrivé très vite, il s’est mis dans un coin, discret, il a sorti ses crayons et son carnet, je ne l’ai pas entendu, je ne l’ai pas vu. J’ai été happée. Happée par les gens, les amis, leur gentillesse, leurs encouragements, leurs sourires, les échanges. Je ne vais pas vous citer, vous tous et toutes qui êtes venus parce que je ne voudrais oublier personne. Un énorme câlin à celles qui sont venues de Rouen et ceux qui sont venus de Saint Malo. Un énorme câlin à ceux et celles que je n’ai pas vu depuis longtemps. Un énorme câlin à ceux et celles qui sont dans la peine. Et un énorme câlin à tous les autres. Merci, merci, merci. Merci aussi pour vos photos.Et il y a eu des gens que je ne connaissais pas. Merci à eux.J’espère que je n’ai pas écrit trop de conneries. Pardonnez-moi.En fin de journée, il y a eu quelques orthos, collègues, évidemment autour de moi. Il y en a même une qui m’a apporté des chocolats pour que je puisse tenir le rythme ! Le patron de la Galerne est venu m’offrir un thé, a ramené des livres. J’ai eu envie d’aller aux toilettes. J’ai proposé à mes collègues orthos de prendre ma place pour dédicacer tandis que le patron me proposait les toilettes VIP, en backstage. Enfin, au fond de la réserve de livres, derrière une multitude de rayons de livres. Quand je suis ressortie des toilettes, je me suis dit : ouh là, les copines ne sont pas près de me revoir, je vais errer pendant des jours et des jours dans la réserve ! Heureusement, le patron m’a repérée et reconduite à ma table.Pour terminer, il n’est resté qu’un livre et deux ami(e)s. Je leur ai proposé de l’acheter aux enchères. Ils se sont battus pour l’avoir !Bref, ce fut une journée exceptionnelle. Grâce à vous tous et toutes. Merci particulièrement à la Galerne, à Olivier Bouteiller, à Gersande aussi. Pour leur accueil, leur gentillesse et leur confiance. Evidemment, merci à Jak pour son soutien indéfectible, sa gentillesse, sa patience, son amour, son illustration et ses crobards. Je vous aime tous et toutes.#martinegauratlemonnier#librinovainfluenceurs#librinova#mémoiresdeguerre#autrice#TEMOIGNAGE#book#livreaddicthttps://www.librinova.com/…/marti…/memoires-de-guerre…A commander dans la plupart des librairies.La version numérique existe aussi sur Librinova, Amazon et Kobo.+3

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s