Des études supérieures pour tous, oui, mais ça s’mérite

Dylan, il a 17 ans, il vit quelque part en France. C’est un gentil p’tit gars. L’école, les apprentissages, ça n’a pas toujours été facile pour lui mais il s’accroche, il passe son bac, cette année. Un bac S, tout de même. Il aimerait bien continuer après. Je ne sais pas trop ce qu’il veut faire mais il a envie de continuer, c’est sûr. Son père est ouvrier, il travaille tôt le matin. Sa mère est femme de ménage dans les bureaux, elle travaille tard le soir. Il a deux sœurs aussi.

Les fins de mois sont difficiles, voire les débuts de mois. Ils ne partent jamais en vacances. Jamais.

Dylan habite dans une grande ville, plus de 100 00 habitants, c’est une sous-préfecture. Demain et les deux prochains jeudis, il va passer des examens, à la grande ville, la préfecture. Je demande au père : il est malade ?

Non, ce sont des examens proposés aux enfants de parents qui n’ont pas beaucoup d’argent. Ceux qui arrivent dans les premiers auront droit à un peu plus d’argent pour les études de leurs enfants. Bon, mais faut y aller à la préfecture, le train n’est pas sûr, on ne sait jamais s’il va partir, arriver ; je vais l’emmener en voiture et l’essence a encore augmenté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s